forum dédié aux animaux domestique et sauvage, passionné des animaux, aux propriétaires et aux curieux. Venez vite vous inscrire afin de partager avec nous la passion des animaux.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ORIGINE ET DOMESTICATION DU CHIEN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
seabiscuit78
Admin
avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 27/03/2010
Age : 27

MessageSujet: ORIGINE ET DOMESTICATION DU CHIEN   Lun 29 Mar - 11:15

ORIGINE ET DOMESTICATION DU CHIEN



Les premiers mammifères sont apparus sur terre il y a 220 millions d'années.
Quant aux carnivores, on considère qu'ils ont commencé leur évolution et leur diversification voici environ 50 millions d'années sur le continent nord-américain à partir des miacidés, petit animaux à l'allure de belette.

Vers 10 millions d'années avant notre ère, un des descendants, Canis lepophagus, apparait. Il est considéré comme le premier représentant du genre Canis, c'est à dire comme le premier vrai canidé.
Il passe d'Amérique en Asie par le detroit de Béring, alors émergé, puis va coloniser l'Europe et l'Afrique.
Son évolution conduira au loup, au chacal et au coyote qui existent à peu près tels que nous les connaissons depuis 1 million d'années.

Ces trois éspèces ont été considérées pendant longtemps comme des ancetres potentiels du chien domestique.

MAIS COMMENT EST ON PASSE DU LOUP AU CHIEN FAMILIER ?

A l'époque préhistorique, il y a environs 100 000 ans, l'homme est nomade et vit du produit de sa chasse.
Dans certaines régions du monde, il est vraisemblable que les loups se soient habitué a vivre non loin des hommes pour profiter de leurs reste de nourriture...et de leurs déjections!
En contrpartie, l'homme bénéficie de leur vigilance et est ainsi averti des dangers bien avant qu'il ne les détecte lui-meme.

Par ailleurs, les deux partenaires partagent les memes territoires de chasse et utilisent des techniques assez similaires de rabattage du gibier. C'est pourquoi l'on peut imaginer que l'homme a pensé - et peu a peu réussi - a utiliser son voison comme auxiliaire pour la chasse.
Ce qui n'était qu'une colaboration, au début, petit à petit, un processus de domestication.
Celle-ci s'est étalée sur des millénaires ; le premier stade a été sans doute l'apprivoisement de louvetaux trouvé ou capturé par l'homme, puis leur fidélisation, et, leur reproduction au sein du groupe humain. Ainsi, il y a quelque 15 000 ans, serait "né" Canis familiaris, notre chien familier, premiere espece animale domestiquée par l'homme.

Vers 8 500 ans avant JC, l'homme commence à se sédentariser, domestique d'autre espèces animales et devient agriculteur et éleveur ; il fera du chien un précieux auxiliaire pour la protection de ses biens et de son troupeau.

La domestication du loup s'est accompagnée de modifications morphologiques (réduction de la taille, allègement du squelette, racourcissement de la face, accentuation du stop, queue portée en panache ) et comportementales ; le chien domestique est comparé à un loup bloqué à l'adolescence : il garde des comportements juvéniles ( aboiements, gémissements, gout pour le jeu) qui le rendent encore plus dépendant de l'homme.

LA FORMATION DES RACES

Ce n'est qu'à partir du moment ou le chien a été domestiqué que les races ont pu se former. En effet, comme tout animal domestique, le chien dépend alors de l'homme pour sa subsistance et l'homme controle la reproduction.
Celui-ci choisit comme reproducteur les animaux qui présentent des caractéristiques déplaisantes, telle qu'un comportement dangereux ou une couleur indésirable. Cela s'appelle faire de la sélection.

Cette sélection s'est exercée pendant environs 15 000 ans soit une succession de quelques 5000 générations canines.
Ce nombre élevé permet de comprendre que l'ont ait pu obtenir une si grande variété de formes et de caractéristiques utilitaires chez le chien. Ce sont, en premier lieu, ces caractéristiques utilitaires qui ont dirigé la sélection du chien.
La recherche de "beaux" chiens n'importe vraiment que depuis quelques siècles et n'est devenu prépondérante que depuis un siècle.

Les fonctions utilitaires du chien sont nombreuses.
En ne retenant que les plus importantes, ont peut citer : portage, course, boucherie, trait, fourrure, combat, garde, chasse, compagnie, conduite de troupeaux.
Leur émergence est très étalée dans l'histoire et correspond à une lente évolution génétique qui a éloigné de plus en plus le chien du loup, son ancetre.

Cette évolution résulte de mutation génétiques que l'homme a su repérer et exploiter, mais aussi du très grand sens de l'observation de nombreuses générations d'éleveurs capable de relever les différences de comportements et d'aptitude entre les animaux.

En remontant à la fin du paléolithique, il y a environs 100 000 ans, on peut imaginer ( dans ce domaine, on ne peut qu'imaginer ) qu'il existe déjà des chiens utilisés pour la garde de campements humains et des chiens qui aident à la chasse.

On est encore loinn des chiens actuels : les premiers chiens de garde vivent en marge des humains et sont difficiles à maitriser, les premiers chiens de chasse chassent sans doute plus pour eux que pour l'homme avec lequel ils acceptent de collaborer.
Cela correspond pourtant au début de la formation des races : les chiens de garde deviennent peu à peu plus puissants et ont un plus fort caractère, les chiens de chasse s'orientent vers une morphologie plus légère et un caractère plus souple.

Le chemin a ensuite été long entre le gardien de l'époque préhistorique, disposant d'une assez grande autonomie, et le gardien des habitations ou des troupeaux pour lequel l'homme a exigé une grande soumission pour des raisons évidentes de sécurité et d'efficacité. Il a en effet fallu attendre l'Antiquité, il y a 4 à 5 000 ans, pour qu'apparaissent des chiens ressemblant à nos grands molosses ou à des grands chiens de berger ( les matins ). Les représentations et les premiers écrits qui les mentionnent attestent qu'ils étaient utilisés à la garde.
Secondairment, ils pouvaient servir aussi à la chasse au gros gibier et au combat. Un type particulier de chien de chasse, le lévrier, apparait au meme moment.

C'est vers la fin de l'Antiquité, dans le premier millénaire avant JC, que l'on observe une véritable diversification des races canines avec, notamment, les premiers vrai chiens de chasse et des chiens de compagnie.
Morphologiquement, les uns et les autres rappellent ceux que nous connaissons aijourd'hui.
Cependant, la grande différence réside dans le fait qu'on ne peut parler vértablement de race canines à l'époque.
En effet, les chiens sont surtous choisi pour leurs qualités utilitaires et leyr apparence est secondaire, y compris chez les chiens de compagnie. De ce fait, il existe de grandes différences de taille, de poil ou de couleur. Malgré tout, on avance dans la formation des races car les autre qui écrivent sur le chien signalent l'originalité des animaux qui vivent dans telle ou telle région. Peu à peu, les populations canines se différencient donc sous l'influence du milieu naturel dans lequel elles vivent et selon les préférences des éleveurs locaux.

Ce sont ces deux facteurs qui expliquent principalement la premiere vague de multiplication des races canines qui s'étale jusqu'au XIXè siècle : les races correspondent avant tout à des besoins et leur gouts.
Pendant cette période, les représentations et les témoignages écrit sont de plus en plus nombreux et décrivent des chienss de chasse à courre, des chiens détruisant les nuisibles dans les terriers, des chiens de garde des fermes, des chiens de trait, des chiens aidant à la conduite des troupeaux, des dogues de chasse ou de combat, des chiens de trait, des chiens aidant à la conduite des troupeaux, et, bien sur, des chiens destinés exclusivement à la compagnie.

Vers le XVè siècle, on retrouve déjà toutes les morphologies canines qui nous sont familières, mais, il faut attendre le XIXè siècle pour reconnaitre des chiens très semblable à caux de la deuxième vague de multiplication des races canines.

C'est dans la seconde moitié et au début du XXè siècle que la plupart des standards des races canines ont été écrits. Le standard d'une race est la description de ses caractéristuqus, surtout morphologiques, et indique ce qui est le plus recherché ; dès lors qu'il écrit, tous éleveurs de la meme race vont sélectionner les animaux dans le meme sens et la race va devenir peu à peu plus homogène.
C'est pourquoi il est aisé aujourd'hui de reconnaitre la race à laquelle un chien appartient alors que ce n'était pas du tout le cas il y a 150 ans.
Revenir en haut Aller en bas
http://animalis.forumactif.info
 
ORIGINE ET DOMESTICATION DU CHIEN
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Les Multi-Pédigrée] - Origine de la robe bringée?
» La digestion de l'amidon dans la domestication du chien
» Expressions.....
» Clumber Spaniel
» La légende du tonneau ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Animalis :: ESPACE ANIMAUX :: LES TOUTOUS-
Sauter vers: